GDR 2822 - Groupement de Recherche en Ethologie

Groupement de Recherche en Ethologie

Actualités

Accueil du site Axe 2 : Fonctions et adaptation

Axe 2 : Fonctions et adaptation

L’éthologie ne se contente pas de décrire les séquences comportementales des espèces animales : elle cherche également à en comprendre la fonction et à les replacer dans une perspective évolutive.

Cet axe de recherche se concentre donc sur les fonctions biologiques primordiales liées au comportement animal :

- exploitation des ressources du milieu,
- systèmes de reproduction et d’élevage,
- compétition,
- coopération,
- communication et relations sociales.

Une analyse de l’individu dans son milieu naturel

Par le passé, les recherches de ce type se sont concentrées sur l’individu. Elles se situent aujourd’hui dans le « monde réel » et replacent l’individu dans son environnement naturel. Les fonctions biologiques sont donc étudiées par le biais des interactions ayant lieu entre l’individu et son environnement physique ou social.

L’amélioration des techniques d’observation permet de suivre simultanément plusieurs individus (via des balises, des labels électroniques, de la vidéo surveillance et des détections acoustiques ou olfactives) lors de leurs déplacements ou de leurs activités de communication. Cette identification individuelle au sein de groupes complexes permettra, à terme, de concevoir des milieux intelligents permettant de moduler les expériences sensorielles et sociales des individus. Le couplage entre fonction et développement est une des voies les plus prometteuses en sciences de l’évolution.

Des techniques prometteuses

Recueil sur le terrain des taux d’hormones ou de la parenté génétique, outils de modélisation permettant la formalisation de phénomènes complexes à partir d’hypothèses simples portant sur la valeur adaptative des comportements, jonction entre les recherches sur le développement des organismes et la théorie de l’évolution… La compréhension des stratégies d’adaptation et de la diversité qui en découle progresse de jour en jour et dépend de notre capacité à intégrer les données du comportement à l’étude des dimensions biologiques des organismes.

© CNRS 2012 -­ Réalisé par Cognix Systems | Mentions légales